Aller au contenu

Corruption au Parlement européen : Borrell juge « très préoccupantes » les accusations portées contre Eva Kaili

La vice-présidente grecque du Parlement européen, Eva Kaili, a été inculpée pour corruption et blanchiment d’argent, avec trois autres personnes, dont un ancien élu européen italien.


Temps de cours : 2 min

Let chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a jugé mondi « très préoccupantes » les « graves accusations » portées contre la vice-présidente grecque du Parlement européen, la socialiste Eva Kaili, inculpée pour corruption et blanchiment d’argent et écrouée dimanche à Bruxelles.


« Ces informations sont très préoccupantes », at-il déclaré à son arrivée pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne. « Une enquête est en cours et nous la suivons », at-il précisé. « Il s’agit de très graves accusations ».

« C’est un scandale sur le quel nous devons faire éclater la vérité afin que nous puissions nous assurer que cela ne se reproduise pas », a pour sa part insisté le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney. « Une enquête complète et transparente doit être conduite afin d’obtenir une explication sur ce qui s’est passé », at-il ajouté.





À lire aussi
Cash, flagrant délit et perquisitions sensibles : le récit de trois jours d’une enquête anti-corruption inouïe


Mme Kaili et trois autres personnes, dont un ancien élu européen italien, ont été interpellées et écrouées dans le cadre d’une enquête menée par un juge belge sur des soupçons de versements par le Qatar pour influencer des décisions au sein du Parlement européen. Des « sacs de billets » ont été trouvés dans l’appartement de Mme Kaili, à-on informé de source judiciaire.

L’affaire doit être abordée lundi lors d’une réunion des présidents des groupes politiques du Parlement européen à l’ouverture de la session organisée à Strasbourg (France).





À lire aussi
Marc Tarabella se défend sur les soupçons de corruption : « Je n’ai jamais reçu de cadeau du Qatar. Je les aurais dénonces»



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *