Aller au contenu

Des dizaines de milliers à la rave clandestine en France : « On ne les renvoie pas, il y en a trop » | À l’étranger

Dans le village français de Villegongis, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées depuis jeudi pour le festival techno illégal Teknival. Jeudi, 86 personnes ont déjà reçu des soins médicaux. La Croix-Rouge, la Protection civile, des bénévoles et 240 policiers sont présents, a indiqué vendredi le département de l’Indre.

Environ 30 000 fans de techno sont présents à Teknival, mais ce week-end, leur nombre pourrait monter à 40 000, rapporte France Info. D’autres estimations parlent de 60 000 personnes. Villegongis, située entre Bourges et Poitiers, ne compte qu’une centaine d’habitants.

Les autorités ignoraient le lieu de la 30e édition du tristement célèbre festival. Malgré l’interdiction des festivals de musique impromptue, les autorités ont décidé d’assurer la sécurité des personnes présentes et de ne pas évacuer le site. Ils ont lancé une enquête sur les organisateurs du festival.


Les autorités locales et les agents de santé sont également sur place.  (18/05/23)
Les autorités locales et les agents de santé sont également sur place. (18/05/23) ©Afp

Les médecins prêts

Du coup, les organisateurs ont commencé à installer la fête sur une pelouse désaffectée. « Nous ne les renverrons pas, il y en a trop », a déclaré le propriétaire de la pelouse à la chaîne ‘BFMTV’. Demandez aux fêtards de ne pas laisser de canettes et autres déchets derrière eux.

Le CHU de Rennes a dépêché des médecins et du personnel sur le site du festival pour être disponibles en cas d’urgence médicale. Pour l’instant, ils ont dû intervenir principalement dans des accidents liés à l’alcool et à la drogue, a indiqué le chef des services d’urgence à France Info.




Une vue aérienne d'une partie du site improvisé du festival.
Une vue aérienne d’une partie du site improvisé du festival. ©Afp


Prolongation AFP
©Afp


Prolongation AFP
©Afp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *