Aller au contenu

Enquête de Plan International sur les jeunes pleins de défauts


Après l’arrivée de la plainte avec l’enquête sur la prétendue propension à utiliser la violence chez les jeunes, le symbole approprié est rapidement arrivé.
Image : KN

Une enquête a révélé que plus d’un tiers des hommes de moins de 35 ans en Allemagne pensent que la violence contre les femmes est acceptable. Est-ce vrai? Les médias et la politique mangent l’appât et tirent la sonnette d’alarme. Le sondage est plein de défauts.

ETC’est la nuit du dimanche 11 juin, 1h19. L’agence AFP diffuse un message qui va faire le tour des médias et de la politique dans la journée sous le titre « Sondage choc »: « Un jeune sur trois en Allemagne le trouve » acceptable’ de la violence à l’égard des femmes ». « En Allemagne », poursuit l’Agence France-Presse, « les modèles traditionnels chez les jeunes assurent parfois une forte acceptation de la violence dans les relations ». C’est ce qui ressort d’une étude nationale représentative de l’organisation Plan International Germany, disponible pour les journaux Funke. C’est vraiment un choc.

Le message tire

Enquete de Plan International sur les jeunes pleins de defauts au 14 juin 2024

Michel Hanfeld

directeur de la rédaction du feuilleton en ligne et des « médias ».

Le sondage lui-même n’est pas disponible à l’AFP, ni à l’Agence de presse catholique (KNA), qui rapporte à 3h18 du matin. « Cette main qui glisse ? 33% des hommes âgés de 18 à 35 ans en Allemagne disent qu’ils trouvent cela acceptable dans une dispute avec leur partenaire », lit-on. « 34 % des personnes interrogées, poursuit-il, sont déjà devenues violentes envers les femmes pour leur inculquer le respect. Il y avait une forte aversion à montrer l’homosexualité en public. 48% ont dit qu’ils étaient ennuyés par cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *