Le Mécanisme européen de protection civile permet de mutualiser l’assistance aux pays dépassés par une catastrophe. Une solidarité de plus en plus sollicitée et qu’il faut renforcer, souligne le commissaire Janez Lenarcic.


Article réservé aux abonnés

Journaliste au service Monde


Temps de lecture : 6 min

Non.onante-trois pour cent des Européens (ne) s’imposent les actions humanitaires nécessaires par l’Union en faveur de l’Ukraine. Un Eurobaromètre encouragé pour les équipes en charge du Mécanisme européen de protection civile, au premier rang concerné par le commissaire Janez Lenarcic. « Le s’agit de la plus grande opération que nous ayons jamais menée, la plus longue aussi. Jusqu’ici, nous avons envoyé plus de 43.000 tonnes d’aide : de la nourriture, des médicaments, des ambulances, mais aussi des choses très spécifiques comme des protections pour les monuments culturels ou des graines de tournesol pour pouvoir replanter », détaille le Slovène, en charge, au sein de la Commission, de la gestion des crises.

A quoi sert ce Mécanisme, la protection civile restant une compétence des États membres ?




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.