Aller au contenu

Jan Ullrich fait des aveux violents sur la drogue : « J’ai pris de la cocaïne en masse »

Jan Ullrich fait des aveux violents sur la drogue au 18 juin 2024

Jan Ullrich a de nouveau pointé du doigt des aveux de dopage complets. « Le fait que je n’ai trahi personne était une erreur. Pour moi, c’était fait sur mesure pour mes adversaires, mais bien sûr, les fans en font également partie », a déclaré le joueur de 49 ans dans un clip publicitaire pour Amazon. documentaire ‘Jan Ullrich – Le Traqué ». Dès septembre 2022, le vainqueur du Tour de France 1997 disait vouloir raconter son histoire dans la série, « toute l’histoire ». Ullrich avait souvent nié les allégations de dopage avec la déclaration « Je n’ai jamais trompé personne ».

Selon Amazon, la série, qui sortira le 28 novembre, vise à porter « un regard critique sur la carrière, les réalisations, les accidents et la personnalité » du natif de Rostock en quatre épisodes. « Je me sentais très mal aussi. J’ai consommé de la cocaïne en vrac. J’ai bu du whisky comme de l’eau. Jusqu’à juste avant la sortie », a déclaré Ullrich. « 20 ans plus tard, vous reconnaissez les erreurs que vous avez commises. »

Médecin antidopage sur Ullrich : « Vous m’avez interrogé sur la formule miraculeuse »

Dans la série, non seulement son grand rival Lance Armstrong a son mot à dire, mais aussi le médecin antidopage espagnol Eufemiano Fuentes. « Ils m’ont demandé la formule miracle pour devenir un gagnant », a déclaré Fuentes. Qui il voulait dire n’est pas clair dans le clip de près d’une minute.

Avec sa victoire sur le Tour, Ullrich a déclenché un boom du cyclisme en Allemagne. En 2006, juste avant le départ du Tour de France, le champion olympique de Sydney est suspendu de son équipe car lié à Fuentes. Lors d’une rafle, des poches de sang avec les mots « Jan » et « le fils de Rudi » ont été retrouvées au cabinet du gynécologue. Rudi Pevenage, le mentor du double champion du monde du contre-la-montre, a admis plus tard avoir été en contact avec Fuentes, tout comme Ullrich.

La Cour internationale d’arbitrage du sport a interdit Ullrich pendant deux ans en 2012 et lui a refusé la victoire au classement général du Tour de Suisse 2006 ainsi que des victoires d’étape dans le Giro d’Italia 2006, le Deutschland Tour 2005 et le Tour 2005 et 2006 de Suisse. Entre 2010 et 2020, Ullrich a fait de nombreux titres négatifs en privé. Aujourd’hui, il vit à nouveau à Merdingen dans le sud de Baden.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *