Les ministres européens devraient essayer de s’accorder prochainement sur un système de répartition des demandeurs d’asile.


Article réservé aux abonnés

Journaliste au Bureau d’enquête


Temps de lecture : 3 min

EtEmmanuel Macron l’a souligné dans son discours aux ministres de l’intérieur européens sur le sac européen qu’est le dossier migratoire : « On sait tout des clivages qui existent sur ces questions, de leur sensibilité politique dans les Etats membres et bien que je sois un optimiste convaincu, je n’ai pas tendance à croire aux miracles spontanés. Pas de miracles donc, mais une proposition de méthode pour faire avancer la négociation du pacte européen sur l’asile et la migration : avancer progressivement par petits paquets de mesures plutôt que de tout négocier dans l’ordre pour n’arriver à rien.




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, dossiers et rapports
  • Le journal en version numérique
  • Confort de lecture avec publicité limitée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.