Aller au contenu

Macron sous le feu des images de l’ad fundum lors de la célébration du champion du club de rugby préféré

Macron sous le feu des images de lad fundum lors au 22 juin 2024

Certains l’appellent « folklore », d’autres l’appellent « toxique » et « irresponsable ». Les images d’Emmanuel Macron buvant une bière d’un trait ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Les images ont été prises samedi soir après un match de rugby au Stade de France. Macron a célébré avec les joueurs le titre mondial de son club préféré, le Stade Toulousain. Dans le vestiaire, il s’est complètement laissé aller : encouragé par les joueurs, le président français risquait même un ad fundum. En 17 secondes au total, Macron a bu sa bouteille de Corona complètement vide, après quoi il l’a remise sur la table avec ostentation et clairement satisfait.

Un moment d’euphorie et de folklore, mais l’action lui a également valu de nombreuses critiques sur Twitter. « La masculinité toxique dans le leadership politique en une seule image », a tweeté la députée verte Sandrine Rousseau. Il a reçu le soutien du journal français Libération. Ils rappellent à Macron une interview de 2018 dans laquelle le président lui-même proclamait que la « boire à grande vitesse » était un problème pour les jeunes. « Maintenant, Macron le montre lui-même », a-t-il l’air accusateur.

Celui-ci contient du contenu intégré d’un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n’avez pas donné l’autorisation pour cela.

Bernard Basset, porte-parole de l’Association Addictions France, n’est pas non plus satisfait des images : « Le président a la responsabilité d’être un modèle pour donner le bon exemple de comportements sains… Dans ce cas, il associe sport, fête et alcool ». consommation dans un contexte de pression virile des pairs où tout le monde boit un peu trop. »

Certains voient même un message politique dans la vidéo. Plus précisément du choix de la bière. La bière Corona était la boisson préférée de l’ancien président de droite Jacques Chirac. On se demande donc si Macron essaie d’approcher la droite de cette manière.

Macron est défendu par les membres de son propre parti. « Un président qui partage le plaisir de 23 joueurs et participe à leurs traditions. C’est tout », a écrit sur Twitter le député de la Renaissance Jean-René Cazeneuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *