Aller au contenu

Murs, fermetures de frontières… les politiques migratoires se durcissent en Europe

Presque partout en Europe, les politiques se durcissent envers les migrants. Les contrôles aux frontières reprennent, les murs sont élargis, une campagne de dissuasion est lancée, les règles de sauvetage en mer sont bloquées. De la Suède à l’Italie, de la France à la Hongrie.


Article réservé aux abonnés

Journaliste au Service Mondial


Temps de lecture : 3 min

La fermeture des frontières

Plusieurs pays ont officiellement notifié la réintroduction des contrôles aux frontières, citant l’augmentation des arrivées irrégulières de migrants. C’est le cas de l’Allemagne, sur le flanc frontalier avec l’Autriche. Modèle ? « Augmentation de la migration irrégulière depuis la Turquie, via la route des Balkans occidentaux, tension dans le réseau d’accueil, traite des êtres humains. L’Autriche n’est pas moins : elle a réintroduit des contrôles à ses frontières avec la Hongrie et la Slovénie, invoquant les mêmes raisons. La France a emboîté le pas, ajoutant la situation en Méditerranée centrale pour motiver sa décision. Qui couvre toutes les frontières françaises (Belgique, Luxembourg, Allemagne, Italie, Suisse, Espagne). Dans les trois cas, les mesures s’appliquent jusqu’en novembre.




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • Accès illimité à tous les articles éditoriaux, dossiers et rapports
  • Le journal en version numérique
  • Confort de lecture avec publicité limitée



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *