Aller au contenu

Paul (25 ans) s’apprêtait à être papa, Steven (25 ans) a laissé un enfant et Manon (24 ans) était encore en formation : la France pleure trois policiers morts dans un accident

Paul, Manon, pas Steven.

La France pleure les officiers Paul (25 ans), Steven (25 ans) et Manon (24 ans). Les trois collègues n’ont pas survécu à une collision près de Lille dimanche.

Nick WensveenBron : Sudinfo, Le Figaro

Les agents Paul (25 ans), Steven (25 ans) et Manon (24 ans) ont dû emmener une jeune fille de 16 ans à l’hôpital pour un examen dimanche. Cependant, ils n’y sont jamais parvenus, car vers 7 heures du matin, ils sont entrés en collision avec une autre voiture sur la RD700 près de Villeneuve-d’Ascq. Les trois policiers sont morts sur le coup, la jeune fille a été transportée à l’hôpital en danger de mort.

Selon un confrère, les trois étaient « très motivés ». Ce n’est pas un hasard s’ils ont travaillé ici Le Figaro. Deux d’entre eux travaillaient depuis peu au commissariat de Roubaix. Steven n’a été nommé agent qu’en 2022 et Manon s’entraînait toujours.

Le conducteur de l’autre voiture, qui selon les premiers résultats des investigations roulait à contresens, n’a pas survécu. Les deux autres occupants ont été grièvement blessés. Ils n’étaient pas étrangers à la police en raison de leur consommation d’alcool et de drogues au volant et de leur récalcitrance. Selon une source, ils se sont trompés cette fois aussi, cette fois en conduisant trop vite. Au moment de la collision, ils roulaient à 120 km/h, soit 40 km/h de plus.

« Immense choc »

Le commissariat de police de Roubaix est en deuil et a décidé de fermer une journée dimanche après l’incident. « L’ensemble de la police est profondément touché par la mort de ces jeunes policiers enthousiastes », a déclaré lundi matin le préfet de police Frédèric Veaux lors d’une conférence de presse. « C’est un énorme choc. »

Paul et Steven étaient tous les deux en couple. Steven avait un bébé de onze mois et Paul serait papa dans quelques semaines. Les familles des policiers ont été reçues par le commissaire Georges-François Leclerc de la région Hauts-de-France au commissariat de Roubaix, où des guirlandes de fleurs ont été déposées.

Le soutien aux collègues est venu de tout le pays et les habitants de Roubaix sont également venus à la gare pour rendre un dernier hommage aux officiers. « Je suis ici non seulement en tant que résident, mais aussi en tant que parent pour remercier les agents pour leur sacrifice », explique Sudinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *