Aller au contenu

Tadej Pogacar remporte l’étape 20

Tadej Pogacar remporte letape 20 au 15 juin 2024

jonas Vingaard a franchi avec succès le dernier obstacle majeur en route vers sa deuxième victoire sur le Tour de France, alors même que le grand rival Tadej Pogacar a remporté l’avant-dernière étape. Entouré de supporters enthousiastes, le Danois a franchi la ligne d’arrivée à la troisième place après la difficile étape de montagne de samedi dans les Vosges.

Lors du dernier Tour d’Honneur dimanche sur les Champs Élysées parisiens, le porteur du maillot jaune ne se fait traditionnellement plus agresser. Le champion en titre de 26 ans Vingaard a 7:29 minutes d’avance sur son rival Pogacar après 20 étapes.

« C’est bien de finir comme ça »

Sur les 133,5 kilomètres entre Belfort et Le Markstein près de la frontière franco-allemande, le Slovène Pogacar a sprinté d’un groupe de cinq hommes en tête pour remporter la journée. Sur la partie exigeante, le joueur de 24 ans s’est imposé devant l’Autrichien Felix Gall et Vingaard. « Je suis redevenu moi-même. C’était vraiment bien de finir comme ça », a déclaré Pogacar, qui avait subi une grosse crise dans les Alpes.Pour la superstar, c’était la victoire de la deuxième journée du Touré 2023. L’Italien Giulio Ciccone a assuré samedi le maillot de la montagne.

Malgré la nette avance, il y a eu un nouveau duel entre Vingaard et Pogacar. Le Slovène a attaqué à 13 kilomètres de l’arrivée, mais le Danois a facilement suivi le rythme et devancé son grand adversaire. Avec Gall et les frères Adam et Simon Yates, ils ont formé le groupe de tête à partir duquel Pogacar a finalement prévalu.

Vingaard porte le maillot jaune depuis la sixième étape. Après que l’avance sur le Slovène Pogacar s’était entre-temps réduite à huit secondes, le champion en titre s’est finalement sensiblement éloigné de son rival dans les Alpes.Avec le contre-la-montre mardi et l’étape du roi à Courchevel le lendemain, il a augmenté l’écart à plus de sept minutes et a pris la décision préliminaire.

Samedi, six montagnes difficiles et plus de 3500 mètres de dénivelé attendaient les coureurs. La dernière étape de montagne correspondait aux sections généralement difficiles du Tour de cette année. En conséquence, John Degenkolb était malade l’avant-dernier jour. « Je suis gentil sur les gencives, je suis vraiment fauché », a déclaré ARD, 34 ans. Georg Zimmermann, en revanche, était toujours de bonne humeur. « Tout le monde jette tout ce qu’il y a dans son réservoir. Et je les rejoindrai », a déclaré l’homme d’Augsbourg avant l’étape.

Scènes passionnantes autour du Pinot

Carlos Rodriguez, quatrième au général, a chuté à 89 kilomètres de l’arrivée. L’Espagnol, qui saignait du visage, a dû être brièvement soigné mais a pu continuer la course. Pendant ce temps, le Français Thibaut Pinot, qui dispute son dernier Tour de France, s’est détaché d’un groupe de tête avec près de 30 kilomètres à parcourir.

Le joueur de 33 ans a été acclamé par la foule de fans au bord de la route. Cependant, le cycliste professionnel expérimenté, qui vit dans les Vosges, a été rattrapé et ses espoirs d’une quatrième victoire d’étape sur le Tour ont été déçus.

Dimanche après-midi, les coureurs prendront le départ de la dernière étape parisienne au Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les courses olympiques sur piste s’y dérouleront en 2024. Ensuite, elle traverse le département des Yvelines, où se déroulent les courses sur route lors des jeux d’été. Arrivés à Paris, les manèges classiques se déroulaient sur les Champs Élysées. La tournée se termine par la neuvième ligne d’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *