Quelque 80 délégations nationales sont attendues. Des retrouvailles sur fond de crises politiques et de déboires militaires.


Article réservé aux abonnés


Temps de lecture : 7 min

Le sommet réunissant jeudi et vendredi à Bruxelles les dirigeants européens et africains auront des allures de retrouvailles : c’est à Abidjan, en 2017 que s’est déroulée la dernière rencontre de ce genre. Depuis lors, la pandémie et les restrictions sanitaires se sont rendues impossibles de telles réunions. Il se résume à été organisé par Charles Michel, président du Conseil européen, en accord avec Emmanuel Macron, la France assurant la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne.




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.