Aller au contenu

Vincenzo Vecchio, enjeu malgré lui de la Justice européenne

En 2001, les Génois manifestent contre le G8. Condamné à 12 ans et demi de prison pour « dévastation et pillage », le s’est refugié en France. Il est aujourd’hui menacé par l’exécution d’un mandat d’arrêt européen délivré par l’Italie.


Article réservé aux abonnés

Journaliste au service Monde


Temps de lecture : 4 min

tune peine basée sur une loi mussolinienne ne peut pas être appliquée en 2022. ”C’est le message d’une carte blanche (lire ci-dessous) forte de plus d’une centaine de signatures. Des avocats, des académiques, des artistes, des syndicalistes, de Belgique mais pas que : Lisette Lombé, Thierry Bodson, Selma Benkhelifa, Luc Dardenne, Vinciane Despret, Jaco Van Dormael, Caroline Lamarche, Ken Loach … Toutes et tous plaident la cause de Vincenzo Vecchi.




Cet article est réservé aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *