RÉ.Vendredi soir, la Deutsche Bank a dévoilé de manière inattendue un successeur à son président de longue date du conseil de surveillance, Paul Achleitner : l’ancien PDG de la compagnie d’assurance néerlandaise Aegon, Alexander Wynaendts. Il sera dans un premier temps proposé à l’élection au conseil de surveillance lors de l’assemblée générale annuelle du 19 mai 2022 puis élu président, comme l’a annoncé vendredi soir la plus grande banque d’Allemagne.

On sait depuis longtemps qu’Achleitner voulait démissionner après dix ans l’année prochaine. Pendant longtemps, cependant, les candidats nationaux ont été considérés comme les favoris, notamment le patron de Deutsche Börse Theodor Weimer, le patron de longue date de PWC en Allemagne Norbert Winkeljohann ou l’ancien directeur financier de Volkswagen Frank Witter. Tous siègent déjà au conseil de surveillance. Il est surprenant que le comité des nominations dirigé par Mayree Clark, membre du conseil de surveillance, propose désormais un candidat extérieur. Au cours du week-end, Wynaendts se présentera aux membres du conseil de surveillance lors d’une réunion spéciale et sera officiellement confirmé.

Membre de plusieurs conseils de surveillance

Le Néerlandais de 61 ans aurait dirigé le groupe d’assurance néerlandais Aegon de 2008 à 2020. Le dirigeant siège actuellement à plusieurs conseils de surveillance et de direction, dont Citigroup, Uber Technologies et Air France KLM. Il démissionnera du conseil d’administration de Citigroup. Il a commencé sa carrière professionnelle au sein de la grande banque néerlandaise ABN Amro, où il a travaillé pendant 13 ans dans la banque privée et la banque d’investissement à Amsterdam et à Londres.

Clark souligne dans l’annonce que Wynaendts a travaillé avec les régulateurs des deux côtés de l’Atlantique. Le directeur de la banque, Christian Sewing, déclare : « Il possède une vaste expérience dans le secteur financier et un excellent réseau, non seulement en Europe mais aussi dans le monde. représentent : les clients, les salariés, les actionnaires mais aussi les entreprises dans lesquelles la banque est active ».

Apparemment, pour maintenir la continuité, le conseil de surveillance devrait recommander à l’assemblée générale de nommer un vice-président du conseil de surveillance supplémentaire en plus du représentant des salariés Detlef Polaschek, comme indiqué dans l’annonce. Le comité proposera le conseil de surveillance de Winkeljohann pour cette fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *